Mon parcours scolaire
 

 

 

Et oui, tout citoyen français a le droit et le devoir d'aller à l'école jusqu'à l'âge de 16 ans.

Cependant, Dominique Mille, la seule école spécialisée de France se trouve à Toulon, dans le var, là où je vis. C'est une école qui accueille tout enfant atteint d'un handicap moteur. Donc, j'y suis rentré en maternelle à l'âge de 3 ans et demi. Tout de suite, Sylvie, ma maitresse m’a fait acquérir les compétences exigées avec Danielle sur 3 ans pour mon entrée en CP. J’ai su lire très rapidement Ratus avec la fierté d’Anne-Marie, qui m’a appris à lire et à écrire, aidée d’Annie (AVS) avec la méthode semi-globale sur Ratus. L'année du CE1 bien passée avec Valérie. Puis, j'ai passé une excellente année avec Stéphanie pendant laquelle nous sommes partis, toute la classe et elle seule, au Logis du Pin en classe verte où nous avons pu faire différentes activités qu'elle avait préparées et adaptées avec soins. Les deux années du Cours Moyen, je les ai passées avec Laure, ma maitresse, et Christine, AVS, durant lesquelles j'ai bien été préparé pour rentrer en sixième dans l'U.P.I. (Unité Pédagogique d'Intégration) du collège Henri Bosco à La Valette du Var.

Ces années ont été les meilleures de ma scolarité, pour moi. Cette U.P.I. se composait de deux classes, la première regroupait les deux premiers niveaux, sixième et cinquième, et la deuxième les niveaux suivants. Ces classes sont sous la responsabilité de deux institutrices détachées de l'école primaire pour aider les professeurs volontaires à dispenser leurs cours. Lors de ma rentrée en sixième, Danielle m'a suivi accompagnée d'Hélène, institutrice détachée, les professeurs volontaires, un peu retissant au début, m'ont rapidement fait confiance et encouragé à la vu de mes notes, monsieur Fajole entre autres. La cinquième s'est bien déroulée avec Catherine et toujours mon AVS préférée. La quatrième, la classe qui m'a donné encore plus gout aux mathématiques avec mademoiselle Buigues et surtout Nicole, qui grâce à elles et Marie, institutrice qui me faisait travailler pendant mes heures libres, j'ai eu mon brevet avec mention Assez Bien, mais surtout 18/20 dans leur matière.

Comme j'avais atteint le niveau pour passer en seconde générale, les directeurs et les professeurs voulaient m'orienter dans une autre U.P.I. en lycée. Mais, il en existe que trois en France, c'est-à-dire à Grenoble, à Toulouse et Bordeaux. Vu mon jeune âge, 15 ans, mes parents et moi étions pas prêts pour mettre tant de distance entre nous. Cependant, la chance était avec nous car la fameuse loi de 2005 sur le handicap venait de passer, où un article déclare que tout enfant a le droit d'être scolarisé dans n'importe quel établissement scolaire. C'est comme cela que j'ai pu rentrer en seconde assez difficilement par un manque de moyens de l'inspection académique pour me donner une AVS. Durant mon année de seconde, l'adaptation au rythme de travail s'est fait sans aucun souci, malgré le défilé d'AVS pour des périodes assez courtes. Les professeurs, paniqués à l'idée d'enseigner à une personne handicapée dans une classe de 32 élèves, ont rapidement su s'adapter. A la vue de mes premiers résultats en mathématiques, mon professeur m'a conseillé d'assister aux cours de physique-chimie, jusque là inconnu durant ma scolarité, pour que je puisse m'orienter en première Scientifique. Donc, j'accepte et je rattrape les cours du début de l'année et je reçois des bons résultats.

Comme vous pouvez le savoir, la série Scientifique demande aux élèves beaucoup de travail personnel, donc le lycée m'a proposé d'aménager ma scolarité en dédoublant la première et la terminale. C'est-à-dire de faire le cycle sur 4 ans. Ma première année s'est pas très bien déroulée, la deuxième un peu mieux grâce à l'arrivée de Catherine (AVS) qui m'a boosté. Mais c'est la classe la plus difficile, mes professeurs aussi ont toujours été derrière moi. La première terminale s'est bien passée à la vue de mes résultats : 10 en philosophie et mathématiques, 16 en anglais et 17 en physique-chimie. Et la suivante aussi avec 10 en SVT, 12 en histoire-géographie, 17 en espagnol et 20 en sport. J'ai donc obtenu mon baccalauréat avec la mention Assez Bien et 13,15 de moyenne générale. Un article sur le journal Var-Matin est paru ici.

Et oui, j'ai même réussi à passer l'épreuve de sport au baccalauréat. Vu que je fais de la danse depuis l'âge de six ans, j'ai demandé par hasard si je pouvais passer une épreuve d'handi-danse. Et à ma grande surprise, les inspections de Paris, de Nice et monsieur Suc, mon professeur, ont créé une grille d'évaluation d'handi-danse. Je les remercie chaleureusement ainsi que Twiggy, professeure assistante.

Cette année, donc, je poursuis mes études par un B.T.S. d'informatique de gestion au lycée Bonaparte de Toulon avec Annie. Cet outil me permet de réussir malgré mon lourd handicap...

Je tenais à remercier toutes les personnes qui m'ont toujours poussé...

A suivre...

CSS Valide !